Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 21:04

Bon, j'avais 6 jours de dispo devant moi... pas mal... il fallait que l'arase soit bien entamé... et en 4 jours le plus gros est fait !!!

 

Mercredi 3 nov.

Fin des agglos... enfin presque !

 

Dernière journée d'agglos tout seul. Le sable est fini au 1er spot, donc déménagement en haut, près de la route avec plus de trajet à la brouette.

Et là, c'est le drame : il me manque 10 agglos !!!!

 

vue d'ensemble avant coffrage

 

Un bout de mur de refend restera en souffrance.

 

Jeudi 4 nov.

Prise de niveau et coulage des poteaux

 

niveau à eau

C'est beau un niveau à eau, lové au soleil naissant, tout engourdit par la rosée matutinale !

 

Merci à Gilles pour le prêt de son niveau à eau. Fort utile. Relativement simple d'utilisation - il faut obligatoirement être 2 - mais il faut bien faire attention au remplissage. La moindre bulle d'air vient fausser le niveau.

On a commencé par prendre un point arbitraire au centre du soubassement, environ 20cm sous le haut du mur. A partir de ce point, on a reporté la marque à chaque angle et chaque bout de mur. Ainsi, nous savons que toutes les marques sont au même niveau. Il suffira donc de définir que le haut du coffrage sera à x cm de la marque pour que tous les coffrages soient de niveau.

Merci Archimède !!

 

Une fois le travail de précision effectué, passons à un travail plus grossier...

Il y a tous les poteaux des chaînages verticaux à remplir de béton avant l'arase. Puisque que j'avais économisé les blocs d'angle, il a fallu faire quelques coffrages.

Coffrage poteauManu au coffrage

Pour les coffrages extérieurs, rien de très original : chevillettes et serre-joint.

Mais pour l'espace inter-muret...

J'avais un peu anticipé la chose en posant des plots de mortier au sol dans cet espace de chaque côté du trou de chaînage. Ainsi, en plaçant un bout de bois de récup' verticalement de chaque côté, le béton ne fuirait pas dans l'entre-mur. Un bout de tasseau vient régler l'écartement en haut. Sous la poussée du béton le bois est bloqué par le plot de mortier en bas et par le tasseau en haut.

Suis-je clair...?

coffrage poteaux intérieurcoffrage poteaux dessus

Ainsi, pour un poteaux sur deux, le béton coulé est traversant, c'est à dire que j'ai un chaînage vertical avec double ferraille 8x8 est un poteaux de béton de 15x47 ! Pas mal !

 

Coffrage de l'espace inter-muret.

 

L'idée de départ de remplir l'espace inter-muret est finalement abandonnée (plus de 3m3 d'économie et peu d'avantages). Donc il faut boucher cet espace par le haut avant de poser le chaînage et les coffrages de l'arase.

Après diverses idées +/- réalistes (sacs de ciment, sacs de farine, remplir de sable ou de terre, film plastique...), mon père me donne l'idée de bouts de bois, à peu près de la largeur de l'espacement, appuyé de chaque côté sur les agglos par des clous. Un coffrage perdu en quelque sorte.

Coulage-de-l-arase 4180

Coulage-de-l-arase 4181

Entre du bois récupéré à la déchetterie et des vieux chevrons triangulaires qui traînaient (plus une boîte de clous), j'ai pu boucher tout le tour du soubassement. J'espérais juste que les clous, espacés de 50cm environ, supporteraient le poids du béton avant de se tordre et de faire tomber le bois. La suite me rassurera...

 

Vendredi 5 nov.

Ferraillage de l'arase

 

Coulage-de-l-arase 4179Coulage-de-l-arase 4184

 

L'impression de revenir aux fondations, avec les mêmes ferrailles !

2 complications :

 - les chaînages verticaux qu'il faut intégrer au chaînage horizontal, donc découpe à la disqueuse.

 - les bouts de bois en dessous qui surélèvent le chaînage, ce que l'on ne souhaite pas vraiment.

 

Donc Manu à joué à l'équilibriste pour rattraper ça :

Manu équilibriste

En fin de journée, la ferraille est en place, liée.

 

Samedi 6 nov.

Coffrage et coulage de l'arase

 

Jusqu'ici, on ne faisait que préparer cette journée de samedi. Maintenant on y est !!

En plus de Manu qui est déjà là depuis jeudi, Guillaume, Elodie et Jean-Farid nous rejoignent pour le coup de chauffe.

Maud est là aussi pour la logistique du midi et un petit coup de main l'aprèm'. Et bien sûr Elijah pour nous soutenir le moral !

 

Pendant qu'une équipe fini les agglos, l'autre pose les 1ers coffrages.

dernier agglo

Guillaume et Jean-Farid pose le dernier agglo. Alléluia !!!!

 

Avec un mur d'agglo qui n'est pas plan, un chaînage de 15cm et des planches de coffrage de seulement 20cm, on jouait à l'équilibriste pour faire nos coffrages avec une seule planche. Après un rapide calcul, on se rend compte que l'on a pas assez de planches pour tout coffrer (l'ensemble du soubassement) mais suffisamment pour doubler nos coffrages prévus (la moitié de la périphérie).

Banzaï !! Fini les ajustements foireux, on part sur des coffrages de 40cm, bien appuyés sur les murets, avec des bouts de tasseaux de 47, 50cm, pile la largeur des 2 murets.

mise à niveau

 

Avec des serre-joints espacés de moins d'un mètre, rien n'a bougé.

Le callage et la mise à niveau n'est pas simple au démarrage. Le mieux est d'être 3 pour ces opérations.

 

Quelques conseils en vrac :

- penser à huiler l'intérieur des planches pour aider au décoffrage.

- peindre le bout des serre-joints en orange pour les voir, surtout quand la nuit tombe, ça fait mal !

- une fois les 2 coffrages présentés, les fixer provisoirement avec 2 serre-joints pas trop serrés.

- toujours en se référant aux marques de niveau précédemment évoquées, placer un des coffrages de niveau et le fixer définitivement avec des pointes à béton dans les agglos.

- ajuster l'autre côté du coffrage.

- fixer aussi avec des pointes à béton.

- attention : les coups donnés d'un côté peuvent faire bouger la planche de l'autre. Prendre les niveaux plusieurs fois tout au long de l'opération.

- j'ai beaucoup cherché mes outils (ils sont bizarrement par terre quand il faut tenir la planche !) : j'aurais dû sortir ma ceinture de charpentier dès maintenant.

 

Pause repas au soleil. Aujourd'hui est un beau jour pour couler !

 

Guillaume à la béto

Guillaume. Bétonnière ou pétrin ?


Comme le matin, pendant qu'une équipe fini les coffrages, l'autre attaque le coulage.

Souf tire le béton

Souf lisse le béton.

pause coffrage

Pause coffrage.

 

Mélange un peu particulier : 22 pelles de mélange à béton pour 1/2 sac de ciment + 1 seau de galets de drainage 20/40.

En fait, je craignais de manquer de mélange pour boucler la journée (erreur de commande et j'ai eu raison de m'inquiéter) donc les galets ont permis de gagner en volume final.

 

Au total, 34 bétonnières avec 2 machines en continu durant 5 heures environ.

tirage du béton

arase nord ouest

reflexion

plus que 2

 

Vers 16h30, on se retrouve 2 avec Manu. La nuit tombe et on n'est pas dans nos prévisions...

 

Heureusement, Gaël nous propose un spot de lumière et ses bras !!

On a alors fini le coulage dans le noir, vers 19h30.

fin de journée au projo

 

Nous sommes arrivé au bout du tas de mélange à béton, et un peu au bout de nos forces aussi.

Mais le contrat est rempli : près de la moitié des l'arase est faite.

Il n'y aura plus qu'à faire la jonction avec la prochaine cession de coulage jeudi prochain (normalement).

arrêt de coulage

 

MERCI A TOUS POUR VOTRE AIDE, SANS VOUS ON Y SERAIT ENCORE !!!! :

Manu, Gaël, Guillaume, Souf, Elodie, Séverine (pour avoir garder Elijah et permis à Maud de mettre la main à la pâte), AnneMarie (pour le café chaud à la nuit tombante).

Partager cet article

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article

commentaires

Jon 10/11/2010 07:40


Slt,

Joli boulot !

Du coup tu as chainé les 2 muret ensembles par un ferraillage de fondation.
Moi je rester sur l'idée du muret intérieur plus bas pour faire reposer la dalle bois. Le muret extérieur est 40cm plus haut (5cm de lisse, 25cm de dalle bois, 10cm de dalle de compression béton).
L'intérêt est que le niveau du sol fini intérieur soit le plus possible au niveau du sol extérieur (car il ne faut qu'aucune pièce de bois ne soit à moins de 40cm du sol extérieur). Donc si ta
dalle repose sur les 2 murets, ca te fait une marche de 40cm pour toute les ouvertures.

Comment tu poses ta dalle bois du coup ?

++
Jon


maisonpaille.sigoyer.over-blog.org 11/11/2010 19:44



Merci du compliment Jon !


Je viens de finir toute l'arase aujourd'hui. Ouff...


Les 2 murets sont bien reliés par le haut. Coffrage de 47cm sur ~20cm.


Les solives de la dalle sont simplement posées sur l'arase. Le sol extérieur ne me pose souci que pour un des côtés de la maison (terrain en pente). Je remonterai donc des d'agglos sur
l'extérieur des soubassements pour protéger la dalle. L'ossature bois aura un décallage entre la lisse basse intérieure et la LB extérieure.


J'essaierais de mettre des schémas sur le blog pour se faire une idée de la suite. Et les plans de la maison aussi pour se rendre compte.


Et vous, vous en êtes où ?


Ju



Présentation

  • : Les Pailleux débarquent à Sigoyer !!
  • : Auto-construction d'une maison à ossature bois isolée en paille, selon la technique du GREB.
  • Contact

Recherche