Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 10:22

Après un pause et un autre chantier, Victor est revenu pour finir avec moi le toit sud fin octobre.

 

Charpente 5211

Charpente-5210.JPG

Cette partie sera au dessus du salon. On voit ici l'emplacement pour une fenêtre et pour la baie vitrée. Ce toit portera les 4m² de panneaux solaires pour l'eau chaude.

 

La technique est la même que pour les autres pentes de toit : Chevron porteur en 5x30cm, plaque OSB dessous, chanvre en vrac entre chevron, et panneau de fibre de bois dessus.

Les chevron s'appuient sur l'ossature d'un côté et sur une poutre "faîtière" de 10x20cm que l'on a ajouté sur le pignon sud. Elle se fixe sur l'ossature de l'étage et sur le poteau central.

 

A cause d'une erreur de mesure, la poutre a été placé 20cm plus haute que prévu. Donc une pente de toit augmentée. Donc une meilleure inclinaison par rapport au soleil. Donc un meilleur rendement des panneaux solaires ! Une petite erreur peut parfois amener de bonnes choses...!

 

Charpente 5213Charpente 5212

 

il a fallu aussi penser à passer les réservation en cuivre pour les panneaux à l'intérieur de l'isolant, avant de fermer les coffres.

 

Les panneaux de fibres de bois posés au dessus sont de marque Agepan. rigide, bien ajusté, mais terriblement glissant ! La pose à partir du milieu du toit était assez acrobatique, aérienne.

 

Et pour passer l'hiver, j'ai tout recouvert avec une bâche agricole noire. Et là aussi, "Rock n' Roll" !!!!!!

Le lendemain de la pose des panneau, il pleut. Glissade assurée. Alors Nono m'a installé des cordes et descendeurs. Et tout son matos de travail sur corde m'a permis de poser la bâche en toute sécurité.

 

Dorénavant, avec le toit complet et les bâches noires sur les murs, la maison ne prend (presque) plus l'eau. Mais quel bruit quand le vent souffle !!

 

IMG_5220.JPG

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans charpente
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 13:50

Un week end en plus aura été nécessaire pour finir le toit.

 

Jour 1 :

Nono et Gaël me file la patte pour poser les dalles d'OSB

Toiture-Couverture 5160

La marque orange indique le passage du tuyau de poêle.

 

Il a fallu aussi faire les joints au mastic pour boucher tous les trous possibles, afin d'isoler au maximum le chanvre de l'extérieur.

 

Jour 2 :

Barbecue chez Nono, histoire de souffler un peu !!!

 

Jour 3 :

Remplissage du chanvre, pose des plaques de laine de bois et du pare pluie. Merci à Nono et Bruno (! !).

Au total, 2000kg de chanvre pour 20m3.

Toiture-Couverture 5161

Toiture-Couverture 5162

Toiture-Couverture 5163

J'ai inscrit les prénoms de toutes les personnes qui ont travailler sur ce toit. Spéciales dédicaces... !!

Toiture-Couverture 5164

La bâche de couvreur qui aura peu servie en fait, vu le beau temps de septembre.

Toiture-Couverture 5166

Toiture-Couverture 5172

Pare pluie posé, avec un tout petit trou pour accèder au dessus.

 


Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans charpente
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 11:34

Bête-idiot que je suis, je n'ai pas prévu totalement les débords de toit. Heureusement; l'ami Totor est là !!!

Il va passer 2 jours à construire des consoles, 6 en tout, pour les débords nord et sud.

 

Charpente 5107 Angle sud-est.

 

Il va utiliser des montants de 4x10 collés entre-eux puis assemblés à mi-bois pour fabriquer ces potences. Rabotées et xylophénés.

 

Charpente 5129 Charpente 5131 Angle sud-est et faîtage.

 

Les derniers chevrons du débord de toit viennent alors se poser dessus. J'ajoute ensuite comme entretoise des morceaux de bois rabotés, puisqu'apparents.

 

Charpente 5109

 

Charpente 5111 Charpente 5108

 

 

Ensuite, c'est les saillies, c'est-à-dire les débords de toit au dessus des murs gouttereaux, c'est-à-dire les murs longitudinaux qui reçoivent les gouttières. Compliqué, hein ?!

 

Coupés, rabotés, traités au xylo, puis vissés aux chevrons.

Charpente 5133

 

Charpente 5138

 

On peut dire maintenant que l'ossature du toit principale est terminée.

 

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans charpente
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 09:52

Alors que le gros oeuvre n'est pas fini (et loin de là !), il faut déjà que je pense aux finitions.

En effet,  nous avons fait le choix d'avoir une isolation de toiture faite par le dessus, déversée en vrac. Le fond des coffres d'isolation est donc le plafond que nous aurons à l'étage.

 

Il fallait que les différentes couches, dessus et dessous l'isolant, soit étanches, respirantes et contreventantes.

 

Option 1 : Placoplâtre (BA13) dessous et OSB dessus avec pare-pluie. Avantage en coût et bon contreventement avec l'OSB. Le BA13 permet aussi d'avoir un support plat, blanc, neutre, qui peut être adapté à volonté (peint, enduit...).

Je suis donc parti là-dessus et j'ai passé la commande.

 

Mais j'ai oublié une chose : la respirance (ou la perspirance) !! Et là, c'est le drame !!!

Si le BA13 est largement respirant, l'OSB ne l'est pas. Ce qui veut dire que la vapeur d'eau (dégagée par la cuisine, la salle de bain et tout simplement par la respiration la nuit) pourra passer dans l'isolant mais ne pourra pas ressortir.

 

Conséquences : masturbation de méninges et tripatouillage de neurones !

 

Option 2 : OSB dessous et panneaux de laine de bois compressée dessus. Plus cher globalement, mais tout aussi contreventant, toujours étanche, et cette fois plus respirant.

L'OSB dessous sera le plafond (à habiller en fonction de nos envies plus tard), puis l'isolant, du chanvre en vrac, fermé par dessus avec des panneaux de laine de bois compressée, puis un pare-pluie en plus.

Ces panneaux sont rainurés-bouvetés, hydrofugés dans la masse, avec un bon déphasage thermique, et apportent un complément d'isolation. Malgré tout, je préfère ajouter un film pare-pluie, n'étant pas sûr de la tenue dans le temps.

 

Toiture-Couverture 5142

Pente de toit ouest couverte.

Toiture-Couverture 5141

A l'aplomb du pignon, la paille montera jusqu'en haut.

Toiture-Couverture 5139Adeline à la visseuse.

 

Merci à Adeline et Guillaume pour cette journée OSB.

 

Toiture-Couverture 5145

Adeline, pieds nus, au remplissage du chanvre.

Toiture-Couverture 5146

 

Une 1ère ligne de panneaux, à l'aplomb des murs, forme les 1ers coffres d'isolant. Dans l'épaisseur des chevrons, l'isolant est retenu par des planches mastiquées pour éviter toutes possibilités d'intrusion (rongeurs, insectes...). Le chanvre est déversé tel quel, sans produit aucun. Les entretoises des chevrons limiterons le tassement dans le temps du chanvre.

Au fur et à mesure du remplissage, les panneaux sont placés.

 

Toiture-Couverture 5147

Une attention particulière est portées sur le nettoyage des rainures et languettes , pour un meilleure "accouplement" des plaques.

 

Toiture-Couverture 5149

Arrivé au faîtage, les panneaux sont coupés (facilement à la scie), puis les tasseaux viennent plaquer tout ça.

 

L'autre côté du toit n'étant pas encore fait, le chanvre est (vaguement) tenu au faîtage par les sacs en plastique.

 

Arno K m'a filé un sacré coup de main samedi dernier pour finir ce toit. MERCI ! Parce qu'à peine terminé, l'orage est arrivé.

Et quel orage !! Une fin d'après midi d'Apocalypse, et une nuit d'Enfer !!!

J'ai flippé toute la nuit que l'isolant soit trempé, gorgé d'eau, qu'il faille tout recommencer. Et non. Le lendemain, je me suis rendu compte que malgré les litres d'eau tombés, les 10 premiers centimètres de chanvre étaient humides mais pas plus. Les panneaux détrempés dessus mais secs dessous.

 

TEST 1 REUSSI !!!

Je suis quand même impatient d'avoir fini ce toit...

 

 

 

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans charpente
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 08:57

Alors que Ben et moi finissions l'ossature de l'étage, Victor continuait à monter la structure.

Le principe est le même que pour l'étage, c'est à dire 3 poteaux (alignés sur ceux du dessous) et une poutre qui les relie.

Cette poutre faîtière est en 2 morceaux et est de belle section (20x25), donc sa manipulation n'est pas aisée.

 

Charpente 5020Charpente 5021

Les poteaux.

Charpente 5031

Charpente 5035

6 paires de bras c'est presque trop !

Charpente 5037

Charpente 5033

 

Merci à Gaël, Gilles, Nono, Ben et Victor.

 

Comme précédemment, l'assemblage des 2 morceaux de poutre est fait à la tronçonneuse par Victor.

Charpente 5042Charpente 5044

Charpente 5050

2ème morceau de la faîtière et 1er chevron.

 

La charpente est constituée de chevrons porteurs.

De par leurs portées et leurs sections, il n'y a pas besoin de pannes ou de fermes pour tenir l'ensemble. Ils s'appuient sur la panne faîtière d'un côté (elle même soutenu par des poteaux), et sur les murs de la maison de l'autre côté.

 

Ici, les chevrons font 5x30cm, avec une pente à 30%.

Charpente 5051

 

Pour la coupe, Victor à réalisé au sol une épure du chevrons avec l'angle et les dimensions à taille réelle. Un 1er chevron est coupé, posé. Une fois la coupe validée, il a réalisé un gabarit pour tous les autres chevrons.

Les 17 chevrons d'un côté de toit sont posé dans la demi-journée.

Charpente 5058

Charpente 5052Charpente 5054

 

dans la foulée, je découpe les 17 suivants, et on les posent rapidement. L'angle et la coupe ne sont pas toujours "nif-nif", donc il faut parfois caller sous les chevrons pour rattraper.

Charpente 5060Charpente 5066

Charpente 5070Charpente 5073

 

En 1 journée, la maison a trouvé sa dimension définitive.

Charpente 5072

 

Les chevrons se croisent au faîtage. Ils sont cloués ensemble, puis les pointes dépassant seront coupées.

Les jours suivants sont consacrés à la fixation des chevrons avec la pose des équerres (102 en tout), tout ça à la pointe annelée.Un paquet de coups de marteaux !!! Si on ajoute à ça la mise en place des entretoises...!!

 

Charpente 5068 Le nécessaire de survie !

 

Etape suivante : faire des débords de toit (nord et sud) et les saillies (est et ouest). Puis se sera le remplissage de la toiture, en commençant du bas vers le haut.

Mais ceci est une autre histoire...

 

Merci à tous et particulièrement à Maud (ma chérie d'Amour) et à Adeline pour la logistique durant ces périodes intensives de travaux. Etre sur le chantier et être libéré des tâches "ménagères" (bouffe, vaisselle...), ça n'a pas de prix !!!!!!!!!!!!!


Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans charpente
commenter cet article

Présentation

  • : Les Pailleux débarquent à Sigoyer !!
  • : Auto-construction d'une maison à ossature bois isolée en paille, selon la technique du GREB.
  • Contact

Recherche