Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 15:48

Sur 2 côtés de la (future) maison, le sol extérieur arrive à fleur de l'arase ferraillée, support de l'ossature bois.

il est conseillé de surélever l'ossature d'au moins 20cm pour éviter les infiltrations et les projections d'eau.

 

Donc acte. Merci à Arnaud et Lorène pour le coup de main ce jour-là.

 

Arase-bis 4467

 

Le principe :

- un rang d'agglos

- tous les mètres, je casse une alvéole que je remplis de mortier

- je scelle une tige filetée dedans, avec un écrou et une rondelle large en bas

- je place 2 barres de fer de 8mm dans la longueur, en zig-zag autour des tiges, pour armer la petite arase

- coffrage et coulage de cette petite arase d'environ 7cm de haut.

 

Arase-bis 4463Arase-bis 4452

 

L'idée des tiges filetées est qu'elles traversent la future lisse basse extérieure. fixée ensuite avec écrou et rondelle, cette dernière ne devrait logiquement plus bouger. Sauf Tsunami...

 

J'ai aussi intégré un produit hydrofuge dans le béton de l'arase (dosage = 1 verre à moutarde / demi sac de ciment).

 

Arase-bis 4469

 

On a déjà coulé la grande longueur. reste le côté sud à faire.

 

En attendant le bois qui arrive (normalement !) mi-avril...

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 11:22

 

La première phase du chantier s'est terminée hier par la fin du coulage de l'arase.

 

Le socle de la maison est fait, on va pouvoir tranquillement laisser passer l'hiver et faire mûrir les projets pour le printemps.

 

111110 031

111110 030

 

37 serre-joints et près d'une quarantaine de sacs de ciment y sont passés cette fois.

 

Après le décoffrage de la 1ère partie lundi (sans souci), on a remonté les mêmes planches de l'autre côté mercredi, avec quelques ajustements quand même. N'ayant pas coffré exactement la moitié des murs samedi dernier, il nous fallait plus de planches cette fois-ci (et aussi plus de serre-joints, tasseaux...).

Manu , Guillaume et moi avons monté ce que l'on a pu avec ce que l'on avait, en se disant que le lendemain je ferais quelques achats de matériels. Oui mais... 11 novembre !!!

Donc on a couru après les planches : chez les voisins, une plaque d'OSB par ci, un vieux bout de porte par là...

 

111110 002

 

On le devine sur cette photo, les passages de porte ont été coffrés aussi, avec un ferraillage continu (coffrage soutenu par des bouts de poteaux téléphoniques, récupérés eux-aussi).

 

Quelques détails auquels il faut penser :

 - 2 bétonnières en même temps, bien placées

 - suffisamment de seaux pour tous

 - penser à taper sur les coffrages pour vibrer le béton (on a oublié de le faire au début et ça se voit)

 - des "marches-pieds" pour vider les seaux dès que le mur est à plus d'un mètre, surtout pour les petits (bisous Adeline )

 - décoller les serre-joint de quelques millimètres pour passer une truelle dessous et lisser le béton

 

111110 001

Adeline et Manu au coffrage.

111110 004

après la fin du remplissage des murs de refends, on repart en périphérie. Adeline au maillet.

111110 009

Mur nord en cours de remplissage. Adeline, Bruno et Laurent.

111110 011

Depuis l'angle sud-est.

111110 013

Manu au lissage.

111110 014

Tsunami de béton.

111110 016

Avancement des travaux à la pause : il reste l'angle sud-est.

111110 025

On touche au but.

111110 026

Derniers gestes. Raccord effectué.

111110 030

Fin de journée sur le chantier.

 

La dernière bétonnière a tourné vers 15h, 1/2 heure plus tard, on lavait les outils.

Une bière, un p..., et la journée est fini !

 

MERCI A TOUS : Adeline, Bruno, Gaël, Manu, Laurent.

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 21:04

Bon, j'avais 6 jours de dispo devant moi... pas mal... il fallait que l'arase soit bien entamé... et en 4 jours le plus gros est fait !!!

 

Mercredi 3 nov.

Fin des agglos... enfin presque !

 

Dernière journée d'agglos tout seul. Le sable est fini au 1er spot, donc déménagement en haut, près de la route avec plus de trajet à la brouette.

Et là, c'est le drame : il me manque 10 agglos !!!!

 

vue d'ensemble avant coffrage

 

Un bout de mur de refend restera en souffrance.

 

Jeudi 4 nov.

Prise de niveau et coulage des poteaux

 

niveau à eau

C'est beau un niveau à eau, lové au soleil naissant, tout engourdit par la rosée matutinale !

 

Merci à Gilles pour le prêt de son niveau à eau. Fort utile. Relativement simple d'utilisation - il faut obligatoirement être 2 - mais il faut bien faire attention au remplissage. La moindre bulle d'air vient fausser le niveau.

On a commencé par prendre un point arbitraire au centre du soubassement, environ 20cm sous le haut du mur. A partir de ce point, on a reporté la marque à chaque angle et chaque bout de mur. Ainsi, nous savons que toutes les marques sont au même niveau. Il suffira donc de définir que le haut du coffrage sera à x cm de la marque pour que tous les coffrages soient de niveau.

Merci Archimède !!

 

Une fois le travail de précision effectué, passons à un travail plus grossier...

Il y a tous les poteaux des chaînages verticaux à remplir de béton avant l'arase. Puisque que j'avais économisé les blocs d'angle, il a fallu faire quelques coffrages.

Coffrage poteauManu au coffrage

Pour les coffrages extérieurs, rien de très original : chevillettes et serre-joint.

Mais pour l'espace inter-muret...

J'avais un peu anticipé la chose en posant des plots de mortier au sol dans cet espace de chaque côté du trou de chaînage. Ainsi, en plaçant un bout de bois de récup' verticalement de chaque côté, le béton ne fuirait pas dans l'entre-mur. Un bout de tasseau vient régler l'écartement en haut. Sous la poussée du béton le bois est bloqué par le plot de mortier en bas et par le tasseau en haut.

Suis-je clair...?

coffrage poteaux intérieurcoffrage poteaux dessus

Ainsi, pour un poteaux sur deux, le béton coulé est traversant, c'est à dire que j'ai un chaînage vertical avec double ferraille 8x8 est un poteaux de béton de 15x47 ! Pas mal !

 

Coffrage de l'espace inter-muret.

 

L'idée de départ de remplir l'espace inter-muret est finalement abandonnée (plus de 3m3 d'économie et peu d'avantages). Donc il faut boucher cet espace par le haut avant de poser le chaînage et les coffrages de l'arase.

Après diverses idées +/- réalistes (sacs de ciment, sacs de farine, remplir de sable ou de terre, film plastique...), mon père me donne l'idée de bouts de bois, à peu près de la largeur de l'espacement, appuyé de chaque côté sur les agglos par des clous. Un coffrage perdu en quelque sorte.

Coulage-de-l-arase 4180

Coulage-de-l-arase 4181

Entre du bois récupéré à la déchetterie et des vieux chevrons triangulaires qui traînaient (plus une boîte de clous), j'ai pu boucher tout le tour du soubassement. J'espérais juste que les clous, espacés de 50cm environ, supporteraient le poids du béton avant de se tordre et de faire tomber le bois. La suite me rassurera...

 

Vendredi 5 nov.

Ferraillage de l'arase

 

Coulage-de-l-arase 4179Coulage-de-l-arase 4184

 

L'impression de revenir aux fondations, avec les mêmes ferrailles !

2 complications :

 - les chaînages verticaux qu'il faut intégrer au chaînage horizontal, donc découpe à la disqueuse.

 - les bouts de bois en dessous qui surélèvent le chaînage, ce que l'on ne souhaite pas vraiment.

 

Donc Manu à joué à l'équilibriste pour rattraper ça :

Manu équilibriste

En fin de journée, la ferraille est en place, liée.

 

Samedi 6 nov.

Coffrage et coulage de l'arase

 

Jusqu'ici, on ne faisait que préparer cette journée de samedi. Maintenant on y est !!

En plus de Manu qui est déjà là depuis jeudi, Guillaume, Elodie et Jean-Farid nous rejoignent pour le coup de chauffe.

Maud est là aussi pour la logistique du midi et un petit coup de main l'aprèm'. Et bien sûr Elijah pour nous soutenir le moral !

 

Pendant qu'une équipe fini les agglos, l'autre pose les 1ers coffrages.

dernier agglo

Guillaume et Jean-Farid pose le dernier agglo. Alléluia !!!!

 

Avec un mur d'agglo qui n'est pas plan, un chaînage de 15cm et des planches de coffrage de seulement 20cm, on jouait à l'équilibriste pour faire nos coffrages avec une seule planche. Après un rapide calcul, on se rend compte que l'on a pas assez de planches pour tout coffrer (l'ensemble du soubassement) mais suffisamment pour doubler nos coffrages prévus (la moitié de la périphérie).

Banzaï !! Fini les ajustements foireux, on part sur des coffrages de 40cm, bien appuyés sur les murets, avec des bouts de tasseaux de 47, 50cm, pile la largeur des 2 murets.

mise à niveau

 

Avec des serre-joints espacés de moins d'un mètre, rien n'a bougé.

Le callage et la mise à niveau n'est pas simple au démarrage. Le mieux est d'être 3 pour ces opérations.

 

Quelques conseils en vrac :

- penser à huiler l'intérieur des planches pour aider au décoffrage.

- peindre le bout des serre-joints en orange pour les voir, surtout quand la nuit tombe, ça fait mal !

- une fois les 2 coffrages présentés, les fixer provisoirement avec 2 serre-joints pas trop serrés.

- toujours en se référant aux marques de niveau précédemment évoquées, placer un des coffrages de niveau et le fixer définitivement avec des pointes à béton dans les agglos.

- ajuster l'autre côté du coffrage.

- fixer aussi avec des pointes à béton.

- attention : les coups donnés d'un côté peuvent faire bouger la planche de l'autre. Prendre les niveaux plusieurs fois tout au long de l'opération.

- j'ai beaucoup cherché mes outils (ils sont bizarrement par terre quand il faut tenir la planche !) : j'aurais dû sortir ma ceinture de charpentier dès maintenant.

 

Pause repas au soleil. Aujourd'hui est un beau jour pour couler !

 

Guillaume à la béto

Guillaume. Bétonnière ou pétrin ?


Comme le matin, pendant qu'une équipe fini les coffrages, l'autre attaque le coulage.

Souf tire le béton

Souf lisse le béton.

pause coffrage

Pause coffrage.

 

Mélange un peu particulier : 22 pelles de mélange à béton pour 1/2 sac de ciment + 1 seau de galets de drainage 20/40.

En fait, je craignais de manquer de mélange pour boucler la journée (erreur de commande et j'ai eu raison de m'inquiéter) donc les galets ont permis de gagner en volume final.

 

Au total, 34 bétonnières avec 2 machines en continu durant 5 heures environ.

tirage du béton

arase nord ouest

reflexion

plus que 2

 

Vers 16h30, on se retrouve 2 avec Manu. La nuit tombe et on n'est pas dans nos prévisions...

 

Heureusement, Gaël nous propose un spot de lumière et ses bras !!

On a alors fini le coulage dans le noir, vers 19h30.

fin de journée au projo

 

Nous sommes arrivé au bout du tas de mélange à béton, et un peu au bout de nos forces aussi.

Mais le contrat est rempli : près de la moitié des l'arase est faite.

Il n'y aura plus qu'à faire la jonction avec la prochaine cession de coulage jeudi prochain (normalement).

arrêt de coulage

 

MERCI A TOUS POUR VOTRE AIDE, SANS VOUS ON Y SERAIT ENCORE !!!! :

Manu, Gaël, Guillaume, Souf, Elodie, Séverine (pour avoir garder Elijah et permis à Maud de mettre la main à la pâte), AnneMarie (pour le café chaud à la nuit tombante).

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 21:53

Après 2 jours de pluie non-stop ce week-end, les fondations ont joué le rôle de bassin de rétention.

A certains endroits, j'enfonce le pied jusqu'à mi-botte !

Je crois que ma terre est un peu argileuse...

 

En tout cas, je suis content que le dernier camion de livraison (dernier de la saison je veux dire) soit passé jeudi dernier.

Malgré un sol un peu humide il est descendu, mais quand il a fallu remonter, c'était une autre histoire. Après 3 tentatives "à fond de 1ère", on a dû sacrifier un peu de gravier et quelques cartons pour le libérer.

Le prochain camion qui descend devra attendre le printemps je crois.

 

Quelques agglos à finir demain mercredi et c'est bon. Reste à se préparer pour couler l'arase : mise à niveau, coffrages, ferraillage, bouchage, coulage... et séchage.

Si tout avance normalement, une 1ère cession de coulage dimanche, la suivante jeudi 11/11.

AVIS AUX AMATEURS !!!!

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 16:26

Enfin bon, encore un peu...

 

J'ai évité une tenue du blog quotidienne parce qu'au bout d'un certain temps, c'est lassant : agglos, agglos, agglos, agglos... !!

 

Aujourd'hui, j'en suis là :

 

vue d'ensemble - presque fini! 

 

Merci à Guillaume pour le coup de main dans cette dernière ligne droite.

 

Plus qu'un rang et demi pour finir ce p... de double muret !!

Mais je suis à court de munitions. J'ai donc commandé 2 nouvelles palettes (8 au total) pour finir le mur, et un peu plus au cas où.Et je pique le sable d'Arnaud (thanks dude !!)

 

Encore une grosse journée et c'est fini pour cette étape.

 

Ensuite, ce sera la préparation des coffrages pour l'arase, à installer solidement et de niveau.

2 points restent encore à régler :

 - comment boucher correctement l'espace entre les 2 murets, puisque j'ai décidé finalement de ne pas remplir de béton les 8cm ? Des sacs de ciment et de farine coincés en force...??

 - avec mes différences de niveau entre les angles des murs je risque de dépasser les 18cm d'arase prévus initialement. Avec des planches de 20cm, ça coincera un peu je pense par endroit.

 

Que de questionnements encore !!

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 16:40

Quoi de neuf ?

 

Depuis cette journée "gravier", le chantier avance doucement, entre parpaings et bétonnière.

 

Je n'ai pas retouché aux galets depuis la dernière fois. Peut-être un peu dégoûté... L'essentiel est fait : les drains sont recouverts tout autour de la maison.

Drainage et étanchéité 4124Drainage et étanchéité 4126

J'ai rapidement mis en place des sorte de "murs" avec des pierres et des gravats pour réduire l'emprise des graviers dans les tranchées, parfois plus larges que prévues.

Drainage et étanchéité 4125Mur nord.

On peut voir sur cette photo (ci-dessus) le bout de Delta MS que Christian m'a passé pour finir de couvrir mes murs. On voit ici que j'ai fait le strict minimum pour couvrir le drain. A l'avenir, je construirai un petit muret à distance du mur pour contenir ce drain et les graviers. On voit aussi au centre de la photo le regard qui servira de collecteur pour les eaux usées, avant la liaison avec le réseau d'assainissement municipal. L'idée sera de l'intégrer dans une marche puisqu'au fond, vers l'angle nord-ouest, le talus (à droite) sera applani et couvrira jusqu'à la maison.

 

Drainage et étanchéité 4121

De l'autre côté (au sud), j'ai reconstruit en partie le mur de l'ex-bassin pour fermer la tranchée.

 

 

Deuxième muret !!

 

2ème rang mur sud-ouest

 

Et c'est parti pour un deuxième tour !!!

On refait la même, en un peu plus petit.

Je laisse 8cm d'écart entre les 2 murets. J'ai tester avec un gabarit de planches pour garder cet écart mais j'ai laissé tomber : un peu lourd à manipuler mais surtout le moindre picot de béton qui dépasse vient fausser la mesure. Rien ne vaut le mètre...

2ème rang mur sud

 

Avant tout ça, il fallait placer l'ouverture d'entrée et finir de sceller les chaînages verticaux.

entrée cavescellement

Problème : entre temps, les trous que j'avais fait s'étaient rebouchés avec la poussière, la terre et les bavures de béton. Il a fallu repercer rapidement pour dégager les trous, aspirer puis sceller toutes les ferrailles.

... ça c'est fait...

 

J'avance doucement, à raison de 2 à 5 bétonnières par jour, selon le temps que je peux me dégager.

 

A ce jour, tous les 1ers rangs sont posés (fini la terre qui vient couler sur les fondations et qu'il faut gratter !) et les murs de refends aussi.

 

Petit à petit...

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 18:32

Dans la foulée du week end "drain", il fallait continuer et ne pas faire refroidir la machine.

Donc lundi matin, un camion plein de graviers (galets ??) arrive pour remplir les fonds des tranchées entre la terre du talus et les murs.

16 TONNES !!!!!!!!!!!!!!!!!!

 Drainage et étanchéité 4123Drainage et étanchéité 4129

Ces galets (graviers ??), de dimension 20/40mm, sont très difficiles à manipuler. Lourds, roulants, ils glissent dans la pelle. J'ai alterné la "pelleté jetée", le seau, la brouette, le rateau, la binette.

 

Merci à Gaël pour la matinée à 2. C'est encourageant !

 

Reste maintenant à égaliser vaguement les tas de graviers-galets. A certains endroits il y a 80cm, à d'autres seulement 30cm.

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 16:58

On accélère ce week end !!

 

Après la journée de jeudi à enlever de la terre, je me suis dit que je ne recommencerai pas une nouvelle fois.

Donc le week-end, initialement dévolu à la pose de parpaings, s'est transformé et l'on a posé le drain et l'étanchéité sur les murs déjà construit.

 

Drainage 4092

 

Mais pour poser le Delta MS (c'est à dire le film noir étanche que vous voyez sur la photo), il fallait déjà boucher les trous du mur, donc couler les poteaux verticaux.

                 Et pour les couler, il fallait déjà sceller les ferrailles.

                                 Et pour les sceller, il fallait déjà percer les trous de scellement.

                                               Et pour les percer, il fallait déjà avoir un foret assez gros...

 

j'ai choisi de me passer de scellement chimique parce qu'avec le nombre de trous à faire et le prix d'un tube, ça me coûtait le prix d'un resto pour une équipe de rugbymen...!!

et surtout j'ai trouvé du mortier de scellement (appelé Clavex) qui remplace avantageusement la chimie (30€/sac de 25kg). Problème : il faut des trous de 30cm pour mes ferrailles...

 

J'ai essayé avec une mèche de 14mm et de 20mm au perforateur en tentant d'agrandir le trou --> nul

J'ai essayé avec une mèche de 8mm et en faisant plusieurs trous côté à côté --> trop long et pas concluant.

Donc je me résigne à acheter une mèche de 32mm. 100€HT !!!!!!!!! Plus la location d'un perfo avec une tête suffisament grosse.

Mais ça vaut le coup :

Trous de scellement

 

En 2h, j'ai fait mes 72 trous.

 

Samedi matin, Arno et moi commençons le coulage des poteaux.

une fois les trous bien propres, je les remplis de mortier de scellement et place le chaînage. Dans la foulée, les coffrages sont mis en place et remplis.

 

COffrage

On aurait pu aller vite si les coffrages avaient tenus ! Par exemple, celui de la photo ci-dessus s'est ouvert par le bas et tout le mortier est descendu.

Donc on sort l'artillerie lourde et les sert-joints de maçon ! On monte le mortier jusqu'au 5ème rang, le dernier sera coulé avec l'arase.

coffrage2

 

A midi, tout est coulé. Et mon père et Anouk nous ont rejoint.

 

Après la pose, on peut déjà décoffrer.

Pendant qu'Arno fini le dernier bout de mur en parpaing, Maud, mon père et moi attaquont la pose du Delta MS.

 

Compte tenu des circonstances (un sol plutôt drainant, sous-sol non habité, manque de temps), on décide de ne pas enduire tout le mur avec l'enduit butimeux. il est pâteux, dur à étaler, et les 2 couches préconisées avec temps de séchage nous mettent hors délais avant l'arrivée des galets de drainage lundi. On prend le risque de confier toute l'étanchéité au Delta MS.

De toute façon, le sous-sol sera ventilé et une barrière d'étanchéité sera placée en haut des murs pour stopper les remontées.

 

Donc le bitume ne servira qu'à coller le Delta MS :

goudronTache

 

Drainage 4093

 

Puis on étale un lit de sable tout autour pour placer le drain.

Le samedi soir, une 1ère section de drain est posée.

 

La fin de la pose du drain nous occupe la matinée de dimanche (et encore... on a bien traîné au peti dèj' !).

Une fois le drain en place avec une très légère inclinaison (quelques mm par mètre), il est recouvert de géotextile (ou bidim) pour éviter qu'il ne s'obstrut.

 

Drainage 4104Drainage 4105

 

Je gérerai les évacuations plus tard.

Merci à tous : Papa, Anouk, Arno.

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 20:56

Après les 2 orages de ce début de semaine, ce que je craignais arriva.

La terre du talus au dessus des fondations a glissé. A certains endroits, elle montait jusqu'au 2ème rang d'agglos, environ 40-50cm.

Et bien, de la terre argileuse collante, putain c'est lourd !!!!!!!!!

 

J'ai passé la journée à dégager le muret et nettoyer au mieux la place pour le drain en extérieur, et pour le 2nd muret à l'intérieur.

 

Donc on va accélérer ce week-end : 6 palettes d'agglos, le drain, le bitume, le Delta MS et les chaînages arrivent demain.

Tout le week-end pour poser tout ça et les galets pour le drainage sont livrés lundi matin.

C'est peut-être un peu tôt mais il faut qu'on tienne cette terre à tout prix pour ne pas recommencer la semaine prochaine avec les nouvelles pluies.

 

J'essaie de penser à l'appareil photo demain pour vous montrer ça.

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 10:00

Démarrage du premier mur (à l'est) avec Maud. C'est nos 1ers parpaings à tous les deux.

Dans l'après-midi, on monte 2 rangs soit environ 50 parpaings... pas terrible comme rendement !

Mais on découvre aussi le maniement de la truelle, du niveau et du cordeau.

niveau & cordeau(Celui que vous voyez sur la photo, de biais, est voulu ! :-) Il sert de gabarit pour faire mes ouvertures de ventilation du vide sanitaire. Je n'ai pas tout monté comme ça !)

 

En fin de journée, un copain, Christian pour ne pas le nommer, passe nous voir et sème le doute : pour lui on part dans la mauvaise direction avec cette idée de double muret en parpaing. Il nous conseille de changer, démolir, et partir sur du bloc à bancher, + rapide et - cher selon lui.

 

GROS DOUTE !!! J'ai la tête à l'envers !!

 

On décide de prendre une journée de réflexion avec Maud pour décanter tout ça.

Finalement, on reste sur l'idée de départ, tout en améliorant le ferraillage vertical qui n'était pas terrible au départ.

Les blocs à bancher n'étaient pas une mauvaise idée mais plus cher en fait (près de 2km de fers !) et surtout notre projet de double muret nous semble + sécurisant.

Et pour des autoconstructeurs, ça compte le sentiment de sécurité !!

 

Donc on continu !

 

Une journée pleine avec Arno & Nono - Séverine à la logistique - donne un vrai coup de boost au chantier. Merci les gars !!

On a même fini un des côtés.

 

Je continue encore quelques jours seul et c'est un bonheur de voir évoluer le chantier du matin au soir.

 

13-11-23-2

mur sud

 

 

Aujourd'hui, presque tous les murets extérieurs sont finis. Reste une dizaine de parpaings à poser.

Prochaine livraison vendredi.

En attendant, j'espère que l'orage d'aujourd'hui ne fera pas trop de dégâts...

Repost 0
maisonpaille.sigoyer.over-blog.org - dans Les fondations
commenter cet article

Présentation

  • : Les Pailleux débarquent à Sigoyer !!
  • : Auto-construction d'une maison à ossature bois isolée en paille, selon la technique du GREB.
  • Contact

Recherche