Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 17:07

Ce week-end, on était d'enterrement.

 

 

Enterrement des réseaux entrants et sortant de la maison.

 

J'avais loué une minipelle pour les 2 jours mais, ne sachant absolument pas conduire cet engin-là, j'ai demandé de l'aide à Dominique, le compagnon de notre nounou (enfin celle d'Elijah) qui travaille dans le BTP.

Dominique pose caféJP et Dominique

Il est venu avec JP, un copain à lui qui sait très bien manier une minipelle. Dominique a prochainement une maison à retaper dans le village d'à côté, donc on est parti sur un échange de coup de main. Nickel !!!!

 

Un très grand merci à vous 2 pour cette journée intensive !!!!

 

Les jours précédents, j'ai repéré le parcours souterrain des gaines, gainé les câbles et conduites, percé les murs .

gaines prêtesentrée dans les fondationstraversée soubassement

 

Le samedi matin, on attaque par les évacuations d'eaux usées. Dans notre cas, seules les eaux de la cuisine et de la salle de bain seront évacuées dans le réseau communal. Les toilettes seront sèches. Et les eaux pluviales récupérées.

 

Une fois la tranchée ouverte, il a fallu regarder la dimension des tuyaux (le puisard était trop profond pour que je puisse le voir avant).

1er voyage à la SAMSE pour 12m de tuyau PVC type CR8(diam=125mm), et des coudes.

     un conseil : quand vous hésitez entre 15° et 30° pour un coude, prenez les 2 !!!

2ème voyage à la SAMSE pour un coude de 15° à 4€ puisque le coude à 30° ne marche pas...!

 

dernière connexion évacuation

 

Vers midi, les évacuations sont connectées.

Evacuation avant rebouchage

Il me restera à placer le tuyau de 100mm à travers le mur dans le regard.

 

Pendant ce temps-là, JP n'a pas chômé et a commencé à étendre les gravats de l'ancien bassin sur ce qui sera la terrasse.

 

Maud, Elijah et Nicole (belle-maman) nous rejoignent pour soutenir le moral, prendre quelques photos et préparer le café.

Maud pause café

 

L'après midi, on attaque les réseaux "entrants".

On commence à creuser depuis la maison, en remontant vers la source en limite de terrain.

 

tranchée eau-élec-télecom

 

Pas très conventionnel, mes 3 fourreaux passent pas le même trou dans les soubassements.

Ensuite, ils sont enterrés à 80cm de profondeur (hors gel), côte à côte.

Reseaux 4437

 

 

Les filets avertisseurs rouge, vert et bleu sont placés 50cm au dessus. Puis recouvrement.

 

rebouchage arrivée d'eau

 

A l'approche de la route, On a fait 2 tranchées pour relier directement l'eau d'un côté, et faire un détour avec l'électricité et le telecom de l'autre côté pour le futur tableau définitif.

 

Avertissement avant tableauréseaux limite de terrain

 

Mauvaise nouvelle en cours de route : Dominique et JP me dise qu'ERDF ne va pas accepter de connecter mon tableau si je n'ai pas un câble continu. J'ai en effet commandé un câble de 16² trop court la 1ère fois et un raccord existe entre le tableau général et mon futur tableau. Au prix du mètre de câble en cuivre, ça me coûte cher...!! (à moins que j'attende un peu et que le cours du cuivre grimpe encore ?!. Faudra donc que je le remplace prochainement.

 

terrassement fin de journée

Un dernier coup de minipelle pour applanir le terrain et faire "propre", et la journée est finie.

Au sud, le remblais déplacé amène le terrain presqu'au niveau de l'arase, c'est à dire le niveau du terrain fini.

 

Je pensais qu'on mettrait 1/2 journée en plus et finalement, tout était terminé à 18h.

 

-------------------------------------

 

J'ai attendu le lendemain pour faire joujou avec la machine

Je me suis bien amusé à tomber le talus au nord, pour amener la terre contre les fondations. Pas facile du tout à manier, un peu brusque. Mais on a bien appris à jouer avec une manette Nintendo, pour on ne saurait pas diriger une minipelle ??

 

-------------------------------------

 

En attendant, l'environnement du chantier change : le boulot et le logement.

 - suite au départ d'un collègue, je repasse à plein temps, en attendant le recrutement et la formation du prochain.

 - les proprios de notre appartement actuel veulent le récupérer. Le bail se fini fin août, donc d'ici là, déménagement.

 

QUE D'AVENTURE !!!

Partager cet article

Repost0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 17:42

Les oiseaux chantent, les pigeons roucoulent, les herbes sortent timidement leurs jeunes pousses de terre, le soleil réchauffe le sol... Quelque chose flotte dans l'air...

 

ça pue le printemps !!!!!!!!

 

Vive le chantier !!!!!

 

La terre à l'intérieur des fondations a dégelée. Il y avait 2 choses à faire :

Creuser à l'emplacement des futures cuves de récupération d'eau de pluie, sur environ 15-20cm

emplacement cuve eau de pluie

Le but étant de gagner en hauteur au dessus des cuves afin de pouvoir faire circuler les tuyaux, conduites d'eau, etc.

 

Creuser un "chemin" dans le sous-sol. Pour faciliter le passage sous la (future) dalle bois, j'ai fait un chemin dans une autre partie du sous-sol. J'ai gagné environ 20cm, soit 1,55cm sous solive. Pas beaucoup mais déjà ça !

Circulation en sous-sol

 

Toute la terre évacuée a servi à reboucher les tranchées extérieures au soubassement, au-dessus du drain+galet+bidim. Tout n'est pas rebouché mais j'ai rejoints le niveau de terre définitif à certains endroits.

 

- RIP - Préparation pour l'enterrement des réseaux.

Le week end prochain (26-27 février), si le temps le permet, on va enterrer les réseaux "entrants" et "sortants", soit eau+électricité+télecom d'un côté, et eaux usées de l'autre.

 

Reseaux 4421

Reseaux 4422

 

L'arrivée d'eau est gainée et installée. Il me faut acheter un câble de 16² à mettre dans la gaine rouge.

L'inscription au fluo rose sur la photo indique le point d'entrée de l'eau de pluie dans le sous-sol (gouttière+fontaine).

 

Le reste de la journée, c'est des bricoles...

Taille du rosier

Taille du rosier vivace - très vivace ! - à l'entrée du terrain.



Partager cet article

Repost0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 17:16

Il était temps de s'y remettre, hein, fégnasse !!

 

Après 2 bons mois d'arrêt, histoire de souffler un peu avant le printemps, on remet en route tout doucement la machine "chantier".

 

Le coulage de l'arase s'est fini le 11 novembre, soit exactement dans mes plans . quelques heures pour décoffrer, déclouer, ranger les planches 10 jours après, et voilà. La neige était arrivé.

 

1ère neige hiver 2010-11

IMG 4271IMG 4272

tasseau d'écartement "scellé" - point de jonction en les 2 phases de coulage.

 

2011 : Bonne Année !!!! (un peu en retard...)

1er événement de l'année : j'ai changé ma vieille Golf contre un vieux Trafic en parfait état.

 

2ème événement de l'année : les toilettes ont un toit. On peut maintenant déféquer à l'air libre mais néanmoins abrité des intempéries. Le confort s'améliore !

 

Toilettes sèches1

Toilettes sèches de chantier - intérieur

Grand Luxe : assise en bois ancien, seau plastique résistant AVEC POIGNEE, un air pur et de la sciure...

 

Quoi d'autre...?? Ah oui :

 J'ai reçu les cuves pour l'eau de pluie.

livraison des cuves

5 x 1000litres à stocker dans le sous-sol. Elles récupèrerons l'eau du toit et la surverse de la fontaine du village (qui coule toute l'année !). L'idée est de les monter en série, la 1ère servant de décantation et le pompage étant dans la dernière. Cette eau alimentera normalement la douche, le lave-vaiselle et le lave-linge. Les toilettes seront sèches.

 

Il s'agira de les faire passer par la porte du sous-sol (calculée pour) pour les stocker sous ce qui sera la salle de bains.

IMG 4411

 

Les travaux de terrassement "intra muros" ont commencé cette semaine pour gagner un peu en hauteur dans ce sous-sol. Nous n'aurons finalement que 1,35m entre le solivage de la dalle et les fondations. L'idée ici est donc ramener la terre au niveau des fondations d'abord, puis de creuser des "allées" pour circuler dans les 3 parties du sous-sol.

Pour l'instant, la terre est encore bien gelée, donc on attend...

 

Presqu'un peu d'impatience s'installe pour ce qui se prépare pour le printemps...!

 

 

 

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 11:22

 

La première phase du chantier s'est terminée hier par la fin du coulage de l'arase.

 

Le socle de la maison est fait, on va pouvoir tranquillement laisser passer l'hiver et faire mûrir les projets pour le printemps.

 

111110 031

111110 030

 

37 serre-joints et près d'une quarantaine de sacs de ciment y sont passés cette fois.

 

Après le décoffrage de la 1ère partie lundi (sans souci), on a remonté les mêmes planches de l'autre côté mercredi, avec quelques ajustements quand même. N'ayant pas coffré exactement la moitié des murs samedi dernier, il nous fallait plus de planches cette fois-ci (et aussi plus de serre-joints, tasseaux...).

Manu , Guillaume et moi avons monté ce que l'on a pu avec ce que l'on avait, en se disant que le lendemain je ferais quelques achats de matériels. Oui mais... 11 novembre !!!

Donc on a couru après les planches : chez les voisins, une plaque d'OSB par ci, un vieux bout de porte par là...

 

111110 002

 

On le devine sur cette photo, les passages de porte ont été coffrés aussi, avec un ferraillage continu (coffrage soutenu par des bouts de poteaux téléphoniques, récupérés eux-aussi).

 

Quelques détails auquels il faut penser :

 - 2 bétonnières en même temps, bien placées

 - suffisamment de seaux pour tous

 - penser à taper sur les coffrages pour vibrer le béton (on a oublié de le faire au début et ça se voit)

 - des "marches-pieds" pour vider les seaux dès que le mur est à plus d'un mètre, surtout pour les petits (bisous Adeline )

 - décoller les serre-joint de quelques millimètres pour passer une truelle dessous et lisser le béton

 

111110 001

Adeline et Manu au coffrage.

111110 004

après la fin du remplissage des murs de refends, on repart en périphérie. Adeline au maillet.

111110 009

Mur nord en cours de remplissage. Adeline, Bruno et Laurent.

111110 011

Depuis l'angle sud-est.

111110 013

Manu au lissage.

111110 014

Tsunami de béton.

111110 016

Avancement des travaux à la pause : il reste l'angle sud-est.

111110 025

On touche au but.

111110 026

Derniers gestes. Raccord effectué.

111110 030

Fin de journée sur le chantier.

 

La dernière bétonnière a tourné vers 15h, 1/2 heure plus tard, on lavait les outils.

Une bière, un p..., et la journée est fini !

 

MERCI A TOUS : Adeline, Bruno, Gaël, Manu, Laurent.

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 03:21

Lundi 08 novembre 2010 : premiers flocons de neige sur Sigoyer !!!

Viiiiiiiiiiiiiiiiiiite ! L'hiver est là !

 

Ceci dit, on ne va pas se plaindre, l'automne a été beau :

 

mer de nuage 6 nov.2010

 

En espérant que la fenêtre météo prévue pour jeudi se confirme.

A suivre...

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 21:04

Bon, j'avais 6 jours de dispo devant moi... pas mal... il fallait que l'arase soit bien entamé... et en 4 jours le plus gros est fait !!!

 

Mercredi 3 nov.

Fin des agglos... enfin presque !

 

Dernière journée d'agglos tout seul. Le sable est fini au 1er spot, donc déménagement en haut, près de la route avec plus de trajet à la brouette.

Et là, c'est le drame : il me manque 10 agglos !!!!

 

vue d'ensemble avant coffrage

 

Un bout de mur de refend restera en souffrance.

 

Jeudi 4 nov.

Prise de niveau et coulage des poteaux

 

niveau à eau

C'est beau un niveau à eau, lové au soleil naissant, tout engourdit par la rosée matutinale !

 

Merci à Gilles pour le prêt de son niveau à eau. Fort utile. Relativement simple d'utilisation - il faut obligatoirement être 2 - mais il faut bien faire attention au remplissage. La moindre bulle d'air vient fausser le niveau.

On a commencé par prendre un point arbitraire au centre du soubassement, environ 20cm sous le haut du mur. A partir de ce point, on a reporté la marque à chaque angle et chaque bout de mur. Ainsi, nous savons que toutes les marques sont au même niveau. Il suffira donc de définir que le haut du coffrage sera à x cm de la marque pour que tous les coffrages soient de niveau.

Merci Archimède !!

 

Une fois le travail de précision effectué, passons à un travail plus grossier...

Il y a tous les poteaux des chaînages verticaux à remplir de béton avant l'arase. Puisque que j'avais économisé les blocs d'angle, il a fallu faire quelques coffrages.

Coffrage poteauManu au coffrage

Pour les coffrages extérieurs, rien de très original : chevillettes et serre-joint.

Mais pour l'espace inter-muret...

J'avais un peu anticipé la chose en posant des plots de mortier au sol dans cet espace de chaque côté du trou de chaînage. Ainsi, en plaçant un bout de bois de récup' verticalement de chaque côté, le béton ne fuirait pas dans l'entre-mur. Un bout de tasseau vient régler l'écartement en haut. Sous la poussée du béton le bois est bloqué par le plot de mortier en bas et par le tasseau en haut.

Suis-je clair...?

coffrage poteaux intérieurcoffrage poteaux dessus

Ainsi, pour un poteaux sur deux, le béton coulé est traversant, c'est à dire que j'ai un chaînage vertical avec double ferraille 8x8 est un poteaux de béton de 15x47 ! Pas mal !

 

Coffrage de l'espace inter-muret.

 

L'idée de départ de remplir l'espace inter-muret est finalement abandonnée (plus de 3m3 d'économie et peu d'avantages). Donc il faut boucher cet espace par le haut avant de poser le chaînage et les coffrages de l'arase.

Après diverses idées +/- réalistes (sacs de ciment, sacs de farine, remplir de sable ou de terre, film plastique...), mon père me donne l'idée de bouts de bois, à peu près de la largeur de l'espacement, appuyé de chaque côté sur les agglos par des clous. Un coffrage perdu en quelque sorte.

Coulage-de-l-arase 4180

Coulage-de-l-arase 4181

Entre du bois récupéré à la déchetterie et des vieux chevrons triangulaires qui traînaient (plus une boîte de clous), j'ai pu boucher tout le tour du soubassement. J'espérais juste que les clous, espacés de 50cm environ, supporteraient le poids du béton avant de se tordre et de faire tomber le bois. La suite me rassurera...

 

Vendredi 5 nov.

Ferraillage de l'arase

 

Coulage-de-l-arase 4179Coulage-de-l-arase 4184

 

L'impression de revenir aux fondations, avec les mêmes ferrailles !

2 complications :

 - les chaînages verticaux qu'il faut intégrer au chaînage horizontal, donc découpe à la disqueuse.

 - les bouts de bois en dessous qui surélèvent le chaînage, ce que l'on ne souhaite pas vraiment.

 

Donc Manu à joué à l'équilibriste pour rattraper ça :

Manu équilibriste

En fin de journée, la ferraille est en place, liée.

 

Samedi 6 nov.

Coffrage et coulage de l'arase

 

Jusqu'ici, on ne faisait que préparer cette journée de samedi. Maintenant on y est !!

En plus de Manu qui est déjà là depuis jeudi, Guillaume, Elodie et Jean-Farid nous rejoignent pour le coup de chauffe.

Maud est là aussi pour la logistique du midi et un petit coup de main l'aprèm'. Et bien sûr Elijah pour nous soutenir le moral !

 

Pendant qu'une équipe fini les agglos, l'autre pose les 1ers coffrages.

dernier agglo

Guillaume et Jean-Farid pose le dernier agglo. Alléluia !!!!

 

Avec un mur d'agglo qui n'est pas plan, un chaînage de 15cm et des planches de coffrage de seulement 20cm, on jouait à l'équilibriste pour faire nos coffrages avec une seule planche. Après un rapide calcul, on se rend compte que l'on a pas assez de planches pour tout coffrer (l'ensemble du soubassement) mais suffisamment pour doubler nos coffrages prévus (la moitié de la périphérie).

Banzaï !! Fini les ajustements foireux, on part sur des coffrages de 40cm, bien appuyés sur les murets, avec des bouts de tasseaux de 47, 50cm, pile la largeur des 2 murets.

mise à niveau

 

Avec des serre-joints espacés de moins d'un mètre, rien n'a bougé.

Le callage et la mise à niveau n'est pas simple au démarrage. Le mieux est d'être 3 pour ces opérations.

 

Quelques conseils en vrac :

- penser à huiler l'intérieur des planches pour aider au décoffrage.

- peindre le bout des serre-joints en orange pour les voir, surtout quand la nuit tombe, ça fait mal !

- une fois les 2 coffrages présentés, les fixer provisoirement avec 2 serre-joints pas trop serrés.

- toujours en se référant aux marques de niveau précédemment évoquées, placer un des coffrages de niveau et le fixer définitivement avec des pointes à béton dans les agglos.

- ajuster l'autre côté du coffrage.

- fixer aussi avec des pointes à béton.

- attention : les coups donnés d'un côté peuvent faire bouger la planche de l'autre. Prendre les niveaux plusieurs fois tout au long de l'opération.

- j'ai beaucoup cherché mes outils (ils sont bizarrement par terre quand il faut tenir la planche !) : j'aurais dû sortir ma ceinture de charpentier dès maintenant.

 

Pause repas au soleil. Aujourd'hui est un beau jour pour couler !

 

Guillaume à la béto

Guillaume. Bétonnière ou pétrin ?


Comme le matin, pendant qu'une équipe fini les coffrages, l'autre attaque le coulage.

Souf tire le béton

Souf lisse le béton.

pause coffrage

Pause coffrage.

 

Mélange un peu particulier : 22 pelles de mélange à béton pour 1/2 sac de ciment + 1 seau de galets de drainage 20/40.

En fait, je craignais de manquer de mélange pour boucler la journée (erreur de commande et j'ai eu raison de m'inquiéter) donc les galets ont permis de gagner en volume final.

 

Au total, 34 bétonnières avec 2 machines en continu durant 5 heures environ.

tirage du béton

arase nord ouest

reflexion

plus que 2

 

Vers 16h30, on se retrouve 2 avec Manu. La nuit tombe et on n'est pas dans nos prévisions...

 

Heureusement, Gaël nous propose un spot de lumière et ses bras !!

On a alors fini le coulage dans le noir, vers 19h30.

fin de journée au projo

 

Nous sommes arrivé au bout du tas de mélange à béton, et un peu au bout de nos forces aussi.

Mais le contrat est rempli : près de la moitié des l'arase est faite.

Il n'y aura plus qu'à faire la jonction avec la prochaine cession de coulage jeudi prochain (normalement).

arrêt de coulage

 

MERCI A TOUS POUR VOTRE AIDE, SANS VOUS ON Y SERAIT ENCORE !!!! :

Manu, Gaël, Guillaume, Souf, Elodie, Séverine (pour avoir garder Elijah et permis à Maud de mettre la main à la pâte), AnneMarie (pour le café chaud à la nuit tombante).

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 21:53

Après 2 jours de pluie non-stop ce week-end, les fondations ont joué le rôle de bassin de rétention.

A certains endroits, j'enfonce le pied jusqu'à mi-botte !

Je crois que ma terre est un peu argileuse...

 

En tout cas, je suis content que le dernier camion de livraison (dernier de la saison je veux dire) soit passé jeudi dernier.

Malgré un sol un peu humide il est descendu, mais quand il a fallu remonter, c'était une autre histoire. Après 3 tentatives "à fond de 1ère", on a dû sacrifier un peu de gravier et quelques cartons pour le libérer.

Le prochain camion qui descend devra attendre le printemps je crois.

 

Quelques agglos à finir demain mercredi et c'est bon. Reste à se préparer pour couler l'arase : mise à niveau, coffrages, ferraillage, bouchage, coulage... et séchage.

Si tout avance normalement, une 1ère cession de coulage dimanche, la suivante jeudi 11/11.

AVIS AUX AMATEURS !!!!

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 16:26

Enfin bon, encore un peu...

 

J'ai évité une tenue du blog quotidienne parce qu'au bout d'un certain temps, c'est lassant : agglos, agglos, agglos, agglos... !!

 

Aujourd'hui, j'en suis là :

 

vue d'ensemble - presque fini! 

 

Merci à Guillaume pour le coup de main dans cette dernière ligne droite.

 

Plus qu'un rang et demi pour finir ce p... de double muret !!

Mais je suis à court de munitions. J'ai donc commandé 2 nouvelles palettes (8 au total) pour finir le mur, et un peu plus au cas où.Et je pique le sable d'Arnaud (thanks dude !!)

 

Encore une grosse journée et c'est fini pour cette étape.

 

Ensuite, ce sera la préparation des coffrages pour l'arase, à installer solidement et de niveau.

2 points restent encore à régler :

 - comment boucher correctement l'espace entre les 2 murets, puisque j'ai décidé finalement de ne pas remplir de béton les 8cm ? Des sacs de ciment et de farine coincés en force...??

 - avec mes différences de niveau entre les angles des murs je risque de dépasser les 18cm d'arase prévus initialement. Avec des planches de 20cm, ça coincera un peu je pense par endroit.

 

Que de questionnements encore !!

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 16:40

Quoi de neuf ?

 

Depuis cette journée "gravier", le chantier avance doucement, entre parpaings et bétonnière.

 

Je n'ai pas retouché aux galets depuis la dernière fois. Peut-être un peu dégoûté... L'essentiel est fait : les drains sont recouverts tout autour de la maison.

Drainage et étanchéité 4124Drainage et étanchéité 4126

J'ai rapidement mis en place des sorte de "murs" avec des pierres et des gravats pour réduire l'emprise des graviers dans les tranchées, parfois plus larges que prévues.

Drainage et étanchéité 4125Mur nord.

On peut voir sur cette photo (ci-dessus) le bout de Delta MS que Christian m'a passé pour finir de couvrir mes murs. On voit ici que j'ai fait le strict minimum pour couvrir le drain. A l'avenir, je construirai un petit muret à distance du mur pour contenir ce drain et les graviers. On voit aussi au centre de la photo le regard qui servira de collecteur pour les eaux usées, avant la liaison avec le réseau d'assainissement municipal. L'idée sera de l'intégrer dans une marche puisqu'au fond, vers l'angle nord-ouest, le talus (à droite) sera applani et couvrira jusqu'à la maison.

 

Drainage et étanchéité 4121

De l'autre côté (au sud), j'ai reconstruit en partie le mur de l'ex-bassin pour fermer la tranchée.

 

 

Deuxième muret !!

 

2ème rang mur sud-ouest

 

Et c'est parti pour un deuxième tour !!!

On refait la même, en un peu plus petit.

Je laisse 8cm d'écart entre les 2 murets. J'ai tester avec un gabarit de planches pour garder cet écart mais j'ai laissé tomber : un peu lourd à manipuler mais surtout le moindre picot de béton qui dépasse vient fausser la mesure. Rien ne vaut le mètre...

2ème rang mur sud

 

Avant tout ça, il fallait placer l'ouverture d'entrée et finir de sceller les chaînages verticaux.

entrée cavescellement

Problème : entre temps, les trous que j'avais fait s'étaient rebouchés avec la poussière, la terre et les bavures de béton. Il a fallu repercer rapidement pour dégager les trous, aspirer puis sceller toutes les ferrailles.

... ça c'est fait...

 

J'avance doucement, à raison de 2 à 5 bétonnières par jour, selon le temps que je peux me dégager.

 

A ce jour, tous les 1ers rangs sont posés (fini la terre qui vient couler sur les fondations et qu'il faut gratter !) et les murs de refends aussi.

 

Petit à petit...

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 18:39

Ce week end... Rien... Sur ordre de mon ostéopathe !!!

 

Partager cet article

Repost0